UN PEU D'HISTOIRE


L'histoire de la pizza... de l'Italie à Fondettes...

La pizza est née par nécessité pour nourrir le peuple Napolitain au XIIIème siècle, bien que l'on en retrouve aussi des traces dés  l'Antiquité. A Naples on servait aux ouvriers une pâte enduite de saindoux cuite dans les fours à bois: "la bianca", ainsi appelée à cause de sa pâte blanche. 
"La rossa ", recouverte de sauce tomate, a fait son apparition à Naples deux siècles plus tard après que Christophe Colomb ait ramené les tomates des Amériques (Naples étant sous domination Espagnole à cette époque).

La pizza d'autrefois ne se consommait pas sur place dans des auberges, on l'emportait à la maison ou on la mangeait dans la rue pliée en deux: "a libretto" c'est à dire comme un petit livre.
Des camelots ambulants vendaient leurs pizzas à domicile. Ils les transportaient dans des récipients à plusieurs étages dont le fond garni de braises les maintenait au chaud.

C'est au XVIIIème siècle que le mot " pizza" prendra son sens actuel.

Au début du XXème siècle, les émigrants Napolitains vont traverser en masse l'Atlantique en direction des Etats Unis sans oublier leur mythique pizza.
C'est  à Manhattan, dans le quartier de Little Italy, que sera créée la première pizzeria au monde.

En France, la pizza arrive dans les années trente principalement dans la région de Marseille avec les familles Italiennes qui s'y installent.

Pendant ce temps en Italie, la pizza restera  cantonnée à la région de Naples. Il faudra attendre les années cinquante avec le développement industriel du nord de l'Italie pour qu'elle remonte de Naples et  inonde tout le pays, alors qu'elle est déjà une star sur le continent américain et en passe de conquérir le monde !

Dorénavant, la pizza se consomme dans le monde entier en se mêlant aux saveurs des cuisines locales.
La réalisation d'une bonne pizza ne répondant pas à des règles figées,  c'est ce qui  a permit son intégration dans toutes les cuisines du monde.